Retour aux actualités

Digitalisation des cliniques : plus de service et d’efficience ?

28 janvier 2019
68 % des Français conseilleraient à leurs proches une hospitalisation en établissement privé, motivés par la qualité des soins, mais également par celle des services prodigués. La digitalisation devient donc un levier de performance pour les cliniques afin d’améliorer leur image auprès des patients et être plus efficientes. Comment ? En diminuant les processus administratifs, en rendant les patients plus autonomes et en automatisant les tâches les plus chronophages. Dans cet article, nous vous livrons des exemples concrets de la digitalisation des cliniques.

La digitalisation des questionnaires de satisfaction : des indicateurs en temps réel



améliorer qualité de service clinique privéeLe numérique introduit de nouveaux moyens pour mesurer la satisfaction des patients. Terminés les nombreux questionnaires papier, l’heure est au digital. Grâce au questionnaire disponible directement en ligne ou sur terminal multimédia, le patient peut le remplir quand il le souhaite, lors de son séjour ou à son retour au domicile. Cela permet à la clinique d’obtenir des statistiques au fil de l’eau, sans besoin de ressaisie dans un tableau Excel, donc de réduire le nombre d’erreurs. Elle peut également gérer rapidement le mécontentement des patients (grâce à l’envoi d’alerte en cas de mauvais score). Gain de temps et de performance sont donc au rendez-vous.

La commande de repas directement depuis la chambre du patient : plus de confort



qualité de service cliniqueGrâce au digital, les patients peuvent avoir accès aux menus de la semaine directement sur le terminal multimédia de leur chambre. Cela leur permet de commander leurs repas sans se déplacer ni appeler une aide-soignante, en suivant leurs préférences ou leur régime alimentaire. Au-delà de l’amélioration du confort du patient, c’est également un véritable gain de temps pour le personnel de la clinique. Pour le diététicien, dans un premier temps, qui pourra contrôler en un coup d’oeil le régime alimentaire de ces patients, mais également pour les cuisiniers, qui pourront gérer plus facilement l’approvisionnement et la préparation des repas. Les coûts et le temps sont donc optimisés.

L’informatisation du dossier médical partagé (DMP) : un accès simplifié à l’information



augmenter qualité de service cliniqueLe dossier médical partagé permet de centraliser toutes les informations du patient dans un espace unique : traitements, interventions chirurgicales, allergies… Ainsi, les professionnels de santé ont à leur disposition toutes les informations nécessaires pour soigner leurs patients, réduisant considérablement le risque d’erreur médicale. Le DMP est également une aide à la décision pour les professionnels de santé, grâce à des protocoles établis à partir de référentiels de pratique. Cela permet également de partager des documents avec le patient : une radio ou un IRM par exemple.

C’est aussi un confort pour le patient, qui n’est pas obligé de se déplacer à chaque fois avec son dossier entier. Accessible par Internet, c’est un moyen pratique et efficace de partager ses données de santé avec le personnel soignant.

La digitalisation de l’éducation thérapeutique : un patient plus acteur dans son processus de soins



Actuellement, l’éducation thérapeutique est prodiguée principalement par des documents imprimés ou sous forme d’ateliers organisés par les établissements de soins. Grâce au digital, les patients ont maintenant accès à des contenus interactifs, intuitifs et attractifs, permettant une meilleure appréhension de leur pathologie et des traitements, et une meilleure compréhension des enjeux inhérents. Ces contenus sont validés par l’ETS (Evaluation des technologies de santé), ce qui garantie une qualité optimale. Cette éducation thérapeutique est adaptée à la pathologie du patient et son état de santé, ce qui lui permet de bénéficier de conseils personnalisés. Grâce à un accès facilité à l’information relative aux gestes à adopter, aux exercices à réaliser ou encore aux différents menus proposés, les patients sont plus impliqués dans leurs soins, et le taux de guérison en est amélioré. Cela diminue les risques de rechute, donc de nouvelles hospitalisations. De plus, la digitalisation de l’éducation thérapeutique permet de fortes réductions des coûts qui lui sont habituellement consacrés.

Un suivi GMAO : anticiper d’éventuelles défaillances



L’efficience des cliniques, et des établissements de soins en général, dépend majoritairement du fonctionnement des différents appareils (qu’ils soient médicaux ou non). La maintenance est donc un point de vigilance particulier. Cependant, de nombreux établissements fonctionnent encore avec des ordres d’intervention papier, ne permettant aucune traçabilité et aucun suivi. La GMAO (Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur) devient alors l’alliée indispensable des cliniques. Ainsi, vous pouvez gérer depuis la même plateforme l’ensemble du parc technique, les différents ordres d’intervention, le statut de ces derniers… et agir en temps réel ou même préventivement.

La digitalisation des protocoles de bio-hygiène : plus d’efficacité



L’hygiène est un point particulièrement sensible pour votre clinique. Il est donc indispensable que les protocoles définis soient respectés par les agents de nettoyage. Au lieu de leur donner les indications sur des fiches, qui risquent d’être perdues, ou non à jour, privilégiez le digital. Ainsi, toutes les informations sont centralisées et peuvent être mises à jour en temps réel. Les agents remplissent les dates et heures d’intervention directement sur l’application, permettant ainsi une meilleure traçabilité, une bonne réactivité en cas d’anomalie et une facilité de saisie.

La numérisation de l’agenda : améliorer l’organisation interne



numérisation agenda cliniqueNumériser l’agenda de vos patients permet de lui donner une meilleure visibilité sur son séjour dans votre clinique. Ainsi, en un regard, il obtient toutes les informations concernant les dates et heures des interventions prévues (radio, examens, bloc, visites du médecin…). Grâce à une meilleure communication, le patient appréhendera son séjour de manière sereine et confortable. Son expérience globale en sera donc améliorée.

Les autres services : traducteur en ligne, prise de RDV en ligne, borne d’enregistrement libre-service



De nombreux autres services dans le parcours du patient peuvent également être digitalisés pour plus d’efficience. Par exemple, pour les patients étrangers, il n’est plus nécessaire de faire appel à un traducteur. En effet, des modules de traduction en ligne permettent de communiquer avec ces derniers.

Il est également possible de digitaliser la prise de rendez-vous. Cela permet de libérer la ligne téléphonique, de réduire les files d’attente, de guider les patients vers le bon rendez-vous (échographie, radio, consultation classique…), tout en rendant le patient plus autonome. Enfin, n’hésitez pas à vous équiper d’une borne d’accueil libre service, qui permettra au patient qui a rendez-vous de s’enregistrer directement grâce à son numéro de sécurité sociale, et ainsi éviter l’attente au niveau de l’accueil. Pour sa plus grande satisfaction !

Tous ces exemples sont autant d'arguments pour vous inciter à digitaliser votre centre de soins, et ainsi devenir plus moderne, plus efficace et plus attractif. N’hésitez pas à vous rapprocher de spécialistes de solutions de digitalisation tels que TMM Software.