Retour aux actualités

Télésurveillance médicale en CHU : quel retour sur investissement ?

11 octobre 2018
Depuis quelques années, le gouvernement encourage et soutient les projets innovants dans le domaine de la télésurveillance médicale, convaincu qu’à terme, elle sera source d’économies pour la Sécurité Sociale. Pour les professionnels de santé, l’attrait n’est pas aussi évident : les hôpitaux méconnaissent les gains financiers réels qu'apportent les solutions de télémédecine dédiées à la prise en charge à domicile des patients. Quel retour sur investissement peuvent-ils obtenir ? La réponse dans ce billet.

Des frais hospitaliers diminués



télésurveillance médicale en CHUSi le retour sur investissement des solutions de télésurveillance médicale n’est pas évident pour tous les acteurs de la santé, c’est parce qu’il repose sur l’évitement de certaines pratiques, plutôt que sur une réduction pure et dure des coûts. Le résultat est néanmoins le même : on constate une réelle diminution des coûts dans les hôpitaux équipés de ces outils.

Le constat est clair : la télésurveillance médicale propose un suivi personnalisé des patients dans le cadre d'un protocole médical. Celui-ci permet de recueillir des données quotidiennement (poids, tension, etc.) qui sont analysées par l'équipe soignante. Les écarts ou anomalies sont ainsi détectés et pris en charge rapidement, ce qui évite des complications et certaines hospitalisations. Cela représente une importante réduction des dépenses de santé (taux de réhospitalisations, de passages par les urgences et nombre de transports ambulanciers). Résultat : non seulement les frais de santé sont maîtrisés, mais en plus les médecins économisent une partie de leur temps, qu’ils peuvent consacrer à des cas plus graves.

Une meilleure gestion des flux patients



coût télésurveillance médicale tarif télésurveillance médicaleLe retour sur investissement se matérialise également par une meilleure coordination en interne : un aspect qui, mine de rien, représente un coût caché considérable. Généralement, un praticien exerçant en CHU se rend régulièrement au secrétariat du service pour s’informer des appels patients reçus. Il accède ainsi à un cahier dans lequel sont consignées toutes les demandes des patients (sachant qu’il en rencontre entre 800 et 1000 par an) et prend une décision sur le vif : le patient a-t-il besoin d’une consultation ou non ? Est-ce une urgence ? Peut-il attendre le rendez-vous fixé dans deux semaines pour l’examiner ? Difficile pour le praticien de considérer toutes les situations, d’autant qu’il manque souvent de temps pour assurer cette gestion.

En dématérialisant le flux de patients avec une solution de télésurveillance médicale comme apTeleCare, le praticien accède à un tableau de bord sur lequel il peut consulter toutes les alertes générées par le système depuis son poste informatique, quand il le souhaite. De plus, il accède à des données hiérarchisées selon le niveau d’urgence qu’il a paramétré. Les messages des patients sont sécurisés, historisés et il est facile de voir s’ils ont été traités ou non.

Programme ETAPES : une expérimentation récompensée



programme ETAPES télésurveillanceInutile de le présenter, le programme ÉTAPES (Expérimentations de Télémédecine pour l’Amélioration des Parcours En Santé) est aujourd’hui connu de beaucoup de professionnels de santé. Seulement voilà, les CHU qui souhaitent déployer des solutions de télémédecine peuvent renoncer devant les formalités administratives qui entourent ce programme. Finalement, peu d’entre eux vont au bout des démarches...

Pourtant, le programme ÉTAPES propose un cadre expérimental avantageux. En effet, il permet une prise en charge financière totale du dispositif de télésurveillance médicale pour les établissements de santé et et prévoit une partie de la rémunération des praticiens. Il est donc dommage de ne pas en bénéficier si vous êtes sur le point de déployer une solution de télésuivi médical. D’autant qu’un accompagnement existe ! En collaborant avec un industriel expert de la e-santé comme Tmm Software, vous serez accompagné dans l’élaboration de votre convention ÉTAPES ainsi que dans les formalités administratives nécessaires à votre adhésion au programme. En effet, la solution de télésurveillance médicale apTeleCare est reconnue par la DGOS dans la liste des dispositifs habilités à participer au programme ÉTAPES. Choisir apTeleCare permet donc de générer le remboursement des actes de télésurveillance médicale auprès de l'assurance maladie.