Retour aux actualités

Formation à la télémédecine : comment faire adopter la télésurveillance ?

11 octobre 2018
Si la télémédecine se développe de plus en plus dans les structures de soins, certaines résistances persistent, notamment concernant le temps d’investissement pour s’approprier les nouveaux outils de e-santé. Cependant, à l’heure du digital, les patients sont de plus en plus demandeurs de solutions numériques dans leur parcours de soins. Et ils attendent des établissements qu’ils répondent à cette demande. Dans cet article, nous avons décidé de balayer trois objections à la formation à la télésurveillance médicale.

Objection numéro 1 : “Les patients ne vont pas savoir comment utiliser l’application de télésuivi médical”



formation télémédecineLes praticiens estiment que que tous les patients ne sauront pas utiliser une application de télésurveillance médicale. En effet, ils n’ont pas tous la même maturité quant à l'utilisation du digital, surtout pour les personnes âgées. Ils craignent donc d’être trop sollicités par leurs patients pour des questions plus techniques que médicales ou simplement que les patients n’utilisent pas le logiciel de télésurveillance médicale.

Bien qu’elles soient justifiées, ces réticences sont pourtant à nuancer. En effet, les patients sont en demande de solutions numériques pour améliorer leurs parcours de soins. D’après l’étude “e-santé : faire émerger l’offre française en répondant aux besoins présents et futurs des acteurs de santé”, 61 % des Français sont pour une surveillance médicale continue par téléphone mobile et 70 % d’entre eux accepteraient d’être équipés d’objets connectés médicaux dans le cadre du suivi de leur maladie (1). L’étude affirme également que 68,5 % des plus de 50 ans souhaiteraient être plus informés des services existants liés au télésuivi médical à domicile. Mais pour que cela fonctionne, il faut privilégier une solution simple, ergonomique, s’adaptant aux différentes pathologies et répondant aux critères de votre établissement.

Objection numéro 2 : “La formation du personnel et des patients à la télésurveillance médicale va être chronophage”



formation télésurveillance médicaleSi les professionnels de santé sont convaincus que la télésurveillance médicale peut leur faire gagner du temps, ils sont pourtant conscients que la phase de formation du personnel soignant et des patients est non négligeable. Pourtant, cette étape est indispensable pour que les bénéfices des outils numériques soient ressentis.

La solution de télésurveillance médicale apTeleCare est conçue pour améliorer la prise en charge des patients et par conséquent l'organisation de cette prise en charge par le personnel de santé. Elle est donc simple et intuitive, adaptée aux protocoles de chaque médecin, grâce à l’accompagnement proposé par l’éditeur Tmm Software. Ainsi, l’appropriation par le personnel de santé est plus rapide qu’une solution non personnalisée.

Pour les patients, il est vrai que l’implication des médecins dans la formation est requise pour les rassurer. La e-santé n’étant pas encore très développée en France, certains patients sont plutôt réticents. Cependant, quelques dizaines de minutes suffisent pour expliquer le fonctionnement de l’application, qui est intuitive. Les patients comprennent très vite les bénéfices qu'ils vont en retirer, notamment celui d'être connecté à leur médecin et de pouvoir bénéficier d'un suivi quotidien via l'application. Il arrive même que pour certaines pathologies, aucune formation ne soit requise. En effet, l’application étant très ergonomique, son appropriation est immédiate.

Objection numéro 3 : “L’organisation va être bouleversée !”



Nombreux sont les praticiens qui ne voient pas les avantages des outils numériques comme une évidence. Souvent, ils tracent les appels de leur patient directement sur un cahier, ou sur leurs agendas. Pourtant, en plus d’un gain de temps, le numérique procure la traçabilité et l'historique des actions. Cela implique nécessairement une rupture au changement (au même titre que la mise en place du dossier patient informatisé), mais celle-ci se fera en douceur si l’équipe est impliquée et moteur de cette transformation. Et les bénéfices s’en feront rapidement ressentir.

Au lieu d’inscrire un rappel sur l’agenda, il suffit de l’ajouter directement dans l’application. Les messages des patients apparaissent dans l’application selon leur importance, ce qui permet d’identifier les priorités en un coup d’oeil. Encore une fois, il suffit de quelques minutes pour s’approprier l’outil, puis de quelques jours d’utilisation pour que cela devienne un usage dans le service équipé. Cependant, il est important d’impliquer l’ensemble du personnel soignant afin que la conduite du changement se passe au mieux et que l’application de télésurveillance médicale soit perçue dans toute sa dimension d'efficience. TMM Software se tient par ailleurs à votre disposition pour partager des retours d'expériences concrets vis-à-vis de cette rupture au changement.

(1) Etude 2016 du Syntec numérique, de la DGE, du snitem, du Pipame et des 5 ambitions françaises.

livre blanc télésurveillance médicale